L’apprentissage de la propreté est une étape importante dans le développement de votre enfant : Il acquiert de l’autonomie et il est désormais capable de « contrôler certaines parties de son corps ».
Pour être sur de passer cette étape sereinement, j’ai rassemblé toutes les informations que j’ai pu trouver sur le sujet puis les ai condensées en 11 point clés.
Avant d’étudier ces 11 points clés, quatre grands principes sont à connaitre. Ils permettent notamment de vous assurer que votre enfant est vraiment prêt pour aborder cette étape :
– Sachez qu’il n’y a pas d’âge précis et que la plupart des enfants deviennent spontanément propre entre 2 et 3 ans. Il serait très « contre productif » de forcer votre bambin à aller sur le pot, même si l’échéance de l’entrée en maternelle vous angoisse.
– L’apprentissage est progressif et prend entre 3 et 8 mois : commencez par la propreté en journée avant d’aborder la sieste et la nuit.
– L’enfant doit être prêt physiologiquement, notamment en ayant la capacité de contrôler ses sphincters. Il est généralement admis que savoir monter et descendre un escalier tout seul en est le signe.
– l’enfant doit être prêt, psychologiquement parlant : Le passage de la couche au pot se fera d’autant plus facilement que votre enfant a envie de devenir propre… et il y a des signes qui ne trompent pas.

11 conseils pour apprendre la propreté à votre enfant :

 

1- Préparez le terrain en lui expliquant le pourquoi du comment, en lui lisant des histoires etc.
2- Choisissez, avec lui, le pot ou le réducteur de toilettes adéquat.
3- Laissez le se familiariser avec son pot et choisissez avec lui son emplacement
4- Commencez à le mettre sur le pot, mais sans jamais le forcer !
5- Arrêtez les couches et ne revenez pas en arrière.
6- Si ça coince, essayez « la méthode douce »
7- Accordez-lui des petits loupés, cela fait partie de l’apprentissage.
8- Félicitez-le pour chaque succès, chaque nouvelle étape franchie.
9- Faites suivre l’apprentissage en dehors de la maison
10- Apprenez-lui à s’essuyer
11- Profitez-en pour lui apprendre à se laver les mains


Sachez que certains enfants, pour diverses raisons, peuvent avoir peur du pot, de leurs selles ou faire un blocage. Bien souvent, reporter l’apprentissage de quelques semaines suffit. Profitez-en pour continuer à lui lire des histoires pour enfants qui en parlent et à lui expliquer le fonctionnement de son corps, que ce n’est pas sale et que tout le monde le fait, y compris vous.
Nous espérons que tous ces conseils vous seront aussi utiles qu’à nous…