Certaines personnes achètent leur pain chez le boulanger convaincues que la qualité est meilleure alors que certains pains de grandes surfaces sont tout aussi bien, voire mieux, d’un point de vue nutritionnel. Le point avec avec Angélique Houlbert, diététicienne.
La farine à pain est principalement issue du blé. Selon le taux d’extraction (masse de farine par rapport à la masse du blé au départ) on classifie la farine en catégories allant de T45 à T95. La farine à pain est généralement du type T55, le T45 étant réservé à la pâtisserie. D’autres sortes de farines sont utilisées pour faire du pain complet. Elles ont en fait un taux d’extraction plus élevé. Il est important de rappeler que ce taux peut être élevé par l’ajout de l’écorce de blé. Cette écorce est ajoutée à l’amende ou noix de blé lors du tamisage. Plus on ajoute de l’écorce plus on a une farine à taux élevé donc  plus complète.
On peut aussi trouver des types de farine à pain où le blé n’est pas le seul ingrédient. Citons par exemple la farine à sept céréales où, comme son nom l’indique, l’on trouve en plus du blé, le tournesol, l’orge, le sésame etc.
Ceci dit, il y a d’autres types de farine à pain qui sont issus de céréales autres que le blé. On peut citer la farine de seigle qui, comme son nom l’indique, est entièrement issue du seigle.
La farine de meule est aussi un autre genre de farine utilisée pour faire le pain. Elle est généralement employée à la confection du pain de campagne. En fait, c’est la meule de pierre qui la produit. Cette technique traditionnelle vit aujourd’hui une renaissance dans certains foyers.
La nature et l’appellation des types de farine à pain issus du blé ou d’autres céréales changent selon la région, le pays où le continent.
La vente de farine à pain est un commerce très en vogue de nos jours. Il n’y a pas que les boulangeries qui achètent ce genre de produit. Il est intéressant de signaler que nous assistons à un retour massif de la panification du pain de maison chez un nombre croissant de femmes au foyer.
On remarquera cependant qu’on ne peut pas toujours trouver les différents types de farine à pain dans les commerces. Seule la T55 est vendue partout. La T45, parfois utilisée pour la viennoiserie, reste aussi très répandue bien qu’elle soit réservée à la pâtisserie. Les autres types de farine ne sont toujours pas abondants dans les grandes surfaces. Certains boulangers se voient donc obligés de faire leur propre farine pour préparer leur propre recette de pain.