Découvrez un des aliments santé méconnu des Japonais: le miso. Bien utilisé, c’est une merveille pour booster votre vitalité, équilibré vos repas ou améliorer votre digestion. Apprenez dans cet article comment l’utiliser et le préparer très facilement au quotidien pour profiter de tous ses bienfaits.

Le miso au secours de votre flore intestinale

Qu’est-ce que le miso ?

C’est une pâte lacto-fermentée au goût salé. De couleur souvent marron foncé (mais ce n’est pas du chocolat !), elle a la texture d’un beurre d’oléagineux.

Il en existe 3 variétés principales :

1. le miso d’orge

2. le miso de riz (le plus doux)

3. le miso de soja (hatcho miso) qui a un goût plus fort mais moins salé.

Un aliment vivant, riche en enzymes

Je vous conseille vivement le miso non pasteurisé, car pour profiter de ses bienfaits cet aliment doit être vivant (la pasteurisation tue les enzymes, les vitamines et les minéraux) .

Vous le trouvez ainsi sous différentes formes :

* en cubes (comme le bouillon de légumes),

* en poudre (pour préparer des soupes),

* en bocal ou barquette (c’est cette dernière forme qui, à mon avis, respecte au mieux le produit).

Le miso est riche en protéines de qualité égale à celles de la viande, et il contient aussi des vitamines B (B1, B6, B9, B12) et des minéraux comme le zinc, le fer, le calcium.

Un probiotique naturel

Les vertus du miso :

En version non pasteurisée, le miso est un excellent probiotique car il apporte des lactobacilles (les « bonnes » bactéries pour l’intestin) et des enzymes. Il permet de réensemencer la flore intestinale.

Il efface les effets nocifs de la radioactivité sur l’organisme (cela a été testé au Japon).

Il aide à lutter contre le cholestérol.

Il atténue les manifestations allergiques.

Saviez-vous que la soupe à l’algue wakame est réputée pour son effet détoxifiant ?

Pour utiliser le miso, rien de plus facile. En plus, c’est très rapide !

On l’ajoute dans du bouillon de légumes ou d’algues. Attention ! le miso ne doit pas bouillir car il perdrait tout son potentiel enzymatique, utile pour la digestion et l’assimilation des nutriments. Il est donc important de l’ajouter au dernier moment (après cuisson).

Pour remplacer le sel

Ce condiment accompagne bien les crudités, et enrichit les sauces et les bouillons où il remplace le sel. Utilisez 1 cuillerée à café de miso par tasse de liquide.

Vous pouvez aussi en assaisonner les plats de céréales et les salades.

Il se marie avec les saveurs douces, acides et piquantes. Vous pouvez l’utiliser avec

* des graines grillées,

* du vinaigre de riz,

* du citron

* du gingembre (pour les sauces)

* un sirop de céréales comme le sirop de riz ou de blé (pour la version sucrée).

Vous pouvez par exemple faire une pâte à tartiner (1 cuillère à café de miso pour une cuillère à soupe de tahin et de sirop de riz).

Le miso vivant se conserve longtemps au réfrigérateur.

Remarque :

Les Japonais ont l’habitude de boire une soupe de miso au début de chaque repas. Cela contribue à protéger leur flore intestinale et à améliorer leurs défenses immunitaires.