L’arrivée de l’été est synonyme de vacances à la mer, à la montagne ou bien à la campagne, de repos bien mérité, de douceur de vivre, d’activités en plein air ou même de reprise dune activité sportive. Cette trêve estivale peut cependant s’accompagner de maux gênants tels que des coups de soleil ou des insolations, des piqûres d’insectes, des égratignures ou des écorchures, des blessures liées à la reprise du sport, des gastroentérites ou une tourista. Pour préserver votre capital solaire, il est tout d’abord essentiel d’adopter les bons réflexes pour une protection optimale grâce à une crème solaire protectrice adaptée pour filtrer les UV et des nutriments qui contribuent à renforcer la peau de l’intérieur. Et pour une pratique sportive en toute sécurité : évitez de faire du sport en pleine chaleur (entre 12h et 16h), n’oubliez pas de boire avant, pendants et après l’effort, ne négligez pas les phases d’échauffements, de récupération et d’étirements pour éviter les courbatures.
comment-prevenir-et-traiter-les-maux-de-lete 2017
POUR PRÉVENIR LA TOURISTA
La tourista est une infection multiplication de micro-organismes (virus, bactérie, levure, champignon) dans un organisme. Adjectifs : infecté, infectieux. Source fréquente (20 à 50 % des voyageurs de courte durée sont touchés), notamment lors des voyages vers les pays à faible niveau d’hygiène alimentaire ou hydrique. Elle survient habituellement pendant le voyage ou au cours des 2 mois suivant le retour. Le plus souvent d’origine bactérienne (80 % des cas), la tourista est généralement bénigne mais elle peut, cependant, donner lieu à des troubles fonctionnels intestinaux importants par la suite. Il est donc recommandé de prévoir 15 jours avant de partir une cure de probiotiques pour une bonne protection intestinale.
POUR SOIGNER LA TOURISTA OU « LA GASTRO DE L’ÉTÉ »
1 Vous pouvez prendre des probiotiques pendant 4 à 6 jours.
2 Vous pouvez utiliser un mélange à base d’Extraits de Plantes Standardisées (EPS) de noyer (astringent), de cyprès (antiviral) et de mélisse (antispasmodique).
3 Pensez aux huiles essentielles* de Cannelle, Ajowan, Basilic, Menthe poivrée…
4 Et surtout pensez à adopter les bons réflexes pour retrouver votre bien-être intestinal :
• Consommez, pendant quelques jours, des pâtes ou du riz cuits dans de l’eau salée. Vous pouvez manger des pommes cuites ou en compote et boire des tisanes sucrées.
• Évitez les crudités, les légumes à fibres, les céréales complètes, les fruits crus, les matières grasses, les produits laitiers et le café.
• Puis reprenez une alimentation « normale » de façon progressive (en commençant par les fruits et légumes cuits).
LES COUPS DE SOLEIL ET LES INSOLATIONS PRÉPAREZ VOTRE PEAU QUELQUES SEMAINES AVANT L’EXPOSITION AU SOLEIL
Renforcez vos apports en lycopènes : ces puissants antioxydants permettent de lutter contre les radicaux libres (qui endommagent les cellules) tout en stimulant la production de mélanine (pigments protecteurs qui donnent à la peau son bronzage lors des expositions solaires).
Où les trouver ? Mettez en priorité les tomates crues et cuites au menu. Pensez également aux poivrons rouges, pastèques, pamplemousses roses, goyaves et papayes…
ZOOM SUR LES LYCOPENES
Contrairement à d’autres nutriments, les lycopènes ne se détériorent pas avec les cuissons à basse température (< à 110°) ! Au contraire, la chaleur et les cuissons douces permettent aux lycopènes d’être mieux assimilés par l’organisme. Il est donc important de consommer des tomates crues mais également cuites à basse température (tomates confites, tomates à la provençale…).
QUE FAIRE EN CAS DE COUPS DE SOLEIL ?
L’huile de bourrache, riche en « bons » oméga 6, agit au niveau de la régénération reconstitution d’un tissu lésé. Adjectif : régénéré. Source et de la restructuration de l’épiderme pour restaurer l’hydratation et l’élasticité de la peau. On peut ajouter des huiles essentielles* de Lavande aspic, de Bois de rose et de Géranium rosat… Les Heat Shock Proteins ou protéines de stress réponse inadaptée de l’organisme à une sollicitation auquel il doit faire face (agents stressants). Adjectifs : stressé ou stressant. Source (HSP) agissent entre autres au niveau de la réparation des cellules endommagées par les UV et facilitent le renouvellement cellulaire. Chapeaux, t-shirts, lunettes de soleil constituent la meilleure protection contre les coups de chaud et les insolations. Il est également indispensable de boire de l’eau régulièrement.

QUE FAIRE EN CAS D’INSOLATION ?
Faire baisser la température de l’organisme grâce à une douche froide ou à l’application de compresses d’eau froide sur la tête et la nuque. Boire suffisamment d’eau pour réhydrater l’organisme. Paracétamol et aspirine peuvent faire baisser la température et soulager les maux de tête.
LES BLESSURES, LES CHOCS ET LES TENDINITES
Pendant l’effort, il est essentiel de prévenir les risques de déshydratation – diminution excessive de l’eau dans les tissus organiques et dans le sang due à une absorption insuffisante de boisson, à la sudation ou à une élimination d’eau exagérée (polyurie, diarrhée, vomissement). Adjectif : déshydraté. Synonyme : dessiccation. Source et de compenser les pertes de minéraux, occasionnées par l’effort. Elles peuvent entraîner des crampes, déchirures ou blessures plus importantes.
POUR PRÉVENIR LES TENDINITES :
• Il est primordial de bien s’hydrater en buvant tout au long de l’exercice.
• Les boissons énergétiques « spécial sportif » légèrement salées, riches en glucides, calcium, potassium, magnésium et acides aminés branchés, permettent de compenser les pertes de minéraux occasionnées par l’exercice et de nourrir l’organisme.
• Donnez la priorité aux « encas » alcalinisants qui retiennent les minéraux dans les cellules tout en évitant les coups de fatigue : fruits frais (bananes, abricots…) et/ou fruits secs (amandes, raisins, noisettes…).
POUR SOIGNER LES BLESSURES, LES CHOCS ET LES TENDINITES :
Plante antidouleur et anti-inflammatoire – substances ou procédés qui inhibent les réactions de défense de l’organisme (les corticoïdes sont des anti-inflammatoires). Source par excellence, l’arnica peut être utilisée sous différentes formes le plus rapidement possible pour calmer les douleurs. L’huile essentielle d’Hélichryse italienne* est idéale pour soigner les hématomes.
POUR SOIGNER LES DOULEURS MUSCULAIRES ET ARTICULAIRES, LES CRAMPES ET LES CONTRACTURES :
La valériane (relaxante), la scrofulaire et l’harpagophytum (anti-inflammatoires), le saule et la reine des prés (antalgiques), l’ortie – partie aérienne – et la prêle (reminéralisantes)…, les micronutriments (Protéines de stress ou HPS), les huiles essentielles* de Gaulthérie, d’Eucalyptus citronné, de Genévrier… vous seront très utiles pour calmer les douleurs musculaires et articulaires et faciliter la réparation des cellules.
ZOOM SUR LE JOGGING
Les troubles digestifs (douleurs, brûlures, diarrhées…)
sont fréquents chez les sportifs. Les sports d’endurance sont fréquemment associés à des microtraumatismes intestinaux liés aux chocs et vibrations. Ils entraînent un affaiblissement de la flore – ensemble des microbes pouvant se développer dans un milieu donné : sur la peau (flore commensale), dans les intestins (flore intestinale)… Source intestinale et une mauvaise assimilation des apports nutritifs. La cicatrisation – ensemble des processus naturels qui contribuent au comblement et à la fermeture d’une plaie. Adjectifs : cicatrisé, cicatrisant. Voir plaie. Source de la muqueuse intestinale est essentielle pour éliminer ces problèmes digestifs et permettre une absorption – passage d’une substance de l’extérieur vers l’intérieur de la bouche, d’un vaisseau. Adjectif : absorbé. Voir ingestion. Source optimale des micronutriments nécessaires à l’effort sportif ! Les probiotiques peuvent vous aider à retrouver votre confort intestinal.
ZOOM SUR LES PROBIOTIQUES
Ces bactéries utiles permettent de renforcer la flore intestinale et d’améliorer votre confort intestinal et digestif en réduisant considérablement les troubles fonctionnels (ballonnements, flatulences, diarrhées, constipations, etc.). DEMANDEZ CONSEIL A VOTRE PHARMACIEN.
CONSEIL : Afin d’éviter les problèmes digestifs pendant l’effort, il est important de terminer son repas au moins 2 heures avant le début de l’exercice.
LES PIQÛRES D’INSECTES
Appliquez sur la piqûre 2 à 3 fois par jour une goutte d’huiles essentielles* antiseptiques suivant : Tea tree (1 goutte), Géranium rosat (1 goutte) et Lavande officinale (2 gouttes). Vous pouvez également utiliser un gel à base d’Apis melifica pour calmer les démangeaisons. DEMANDEZ CONSEIL À VOTRE PHARMACIEN POUR LES POSOLOGIES ET LES DOSAGES.
* L’usage des huiles essentielles n’est pas anodin : soyez vigilant sur l’utilisation des huiles essentielles en été car elles sont photosensibilisantes. Demandez conseil à votre pharmacien. Elles sont déconseillées pour les femmes enceintes ou allaitantes et les personnes épileptiques. Chez les enfants, il faut toujours demander conseil à votre pharmacien.